Présentations

Je me présente, je m’appelle Carole Fabre, j’ai 45 ans et j’habite à Toulouse depuis deux ans. J’en étais partie à 19 ans et … me revoilà toulousaine. Je fais du conseil formation en web social, au sens large, c’est à dire que j’insuffle le partage, la collaboration, la réciprocité, les liens, l’éthique, la responsabilité numérique, que ce soit pour la veille, pour l’identité numérique, pour les médias sociaux, pour le management,  etc … Je donne aussi des cours ponctuellement en université, en école de commerce, au centre de formation du Stade Toulousain, entre autres …

J’ai  plongé dans Internet, oui plongé, en 1996 et depuis je n’en suis pas ressortie #joke 🙂 Petit à petit, il s’est dessiné un chemin nouveau, une autre façon d’envisager les relations humaines, les liens sociaux; la puissance du réseau des réseaux est devenue incontournable. Elle nous a montré une autre voie possible en nous connectant aux autres dans le monde entier, un accès inépuisable aux connaissances, une entraide pour apprendre, l’autonomie pour publier, une voie plus libre, plus responsable ! Mais cette liberté fait peur, surtout à ceux qui dirigent, aux experts, aux enseignants, …, à tous ceux qui pensent avoir autorité sur d’autres. Alors ils reculent et je n’ai pas envie de reculer mais d’avancer. C’est pourquoi j’ai rejoint le Parti Pirate. Je n’avais jamais envisagé avant de rejoindre un parti politique, les trouvant tous à mille lieues des préoccupations essentielles, les regardant fonctionner avec leurs petits pouvoirs, leurs petites visions, leurs fonctions à privilégier. Non, la politique ce n’était pas pour moi. Mais la virulence qui s’est accentuée, et cela dans le monde entier, contre les libertés acquises, numériques ou pas numériques, a fait que j’ai sauté le pas. Insidieusement, certains tentent de faire d’Internet une simple télévision pour consommateur, certains tentent de surveiller et de punir la liberté d’expression, certains tentent de nous mettre en fichier, certains tentent d’empêcher le partage. Et toutes ces tentatives ricochent par effet induit dans la vie de tous les jours. Vidéosurveillance, vidéo-protection, fichage biométrique, scanners corporels dans les aéroports, brevetage du vivant … bientôt les marchandises seront plus libres que les humains. Je ne peux cautionner cela et rester à attendre sans rien faire. La société qui advient est basée sur le numérique, que ce soit la création monétaire, les logiciels boursiers, le vote électronique, …, toute la communication, tous les échanges. Il est temps de décider ce que l’on désire vraiment comme société.

Et il y a des solutions neuves et enthousiasmantes pour sortir du marasme économique dans lequel nous sommes ! Justement avec le numérique qui nous aide pour nous organiser. J’en parlerai dans ce blog et  à l’occasion de nos rencontres.

Une autre raison m’a poussée à me porter candidate. Je soutiens depuis longtemps l’idée d’un revenu de base pour tous. Et le Parti Pirate français le propose en mesure compatible avec le programme national. En Allemagne le revenu de base fait partie du  programme du Parti Pirate. Le revenu de base, c’est une somme d’argent, distribuée à tous les citoyens, sans condition, individuellement, de la naissance à la mort. Un levier nécessaire pour se libérer du travail inutile et enfin oeuvrer pour créer de nouvelles activités essentielles à une économie plus respectueuse de l’humain et de la nature. Cette idée est peu connue, quoique très ancienne et portée par des citoyens du monde entier. J’y reviendrai dans un prochain article de blog. Je sais bien qu’au premier abord, cette idée paraît folle, utopique … et pourtant de nombreux économistes ont calculé le financement, et ironie, on la trouve dans de nombreux cartons de partis politiques. Ils n’osent même pas l’évoquer, et pourtant ils savent bien que c’est une des solutions à la crise que nous traversons, ils n’osent pas l’évoquer, car ils pensent que vous, citoyens, n’êtes pas capables d’appréhender ce nouveau concept … et vous savez, les élections, toussa … c’est qu’il faudrait débattre, sortir d’idées préconçues, vous prendre enfin pour de véritables citoyens responsables, autonomes et libres … sortir du troupeau quoi ! J’y reviendrai !

A bientôt

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *